J’ai été frappé et choqué par la condamnation des propos du Pape par le gouvernement.

N’en déplaise à la Bobocratie : Oui l’Église défend sa conception de l’homme et de la femme. L’Église exprime par la voix du Pape que l’homme et la femme sont faits pour vivre ensemble. Il pense que les couples de même sexe sont contre nature. Oui, l’Église est conservatrice.

Mais qui dans notre République laïque est obligé d’écouter, de croire ou d’adhérer à la parole du Pape ?

Il est tellement facile d’attaquer le Pape !

Par contre, ce que je trouve scandaleux, c’est que les soi-disant défenseurs des droits de l’homme ne trouvent aucun mot, aucun prétexte pour condamner fermement les actes du régime rétrograde d’Arabie Saoudite.

En Arabie Saoudite, vous pouvez être fouetté voire lapidé pour votre homosexualité. Oui, oui, vous pouvez être condamné à mort. De mon point de vue, cela relativise les propos maladroits du Pape.

De plus, parlant droit de l’homme, en avril, nous apprenions que le régime d’Arabie Saoudite avait décapité 50 personnes depuis le début de l’année. Puis hors de tout mandat de l’ONU, l’Arabie saoudite mène une guerre illégale au Yémen, tuant ainsi des milliers de civils, principalement des enfants. La semaine dernière une trentaine d’enfants ont été victimes d’un raid de l’Arabie Saoudite.

Vous avez dit « Défendre les droits de l’homme »

Je suis scandalisé du 2 poids 2 mesures de notre gouvernement.

Le gouvernement se permet de condamner les paroles maladroites du chef de l’Église.

Par contre, à aucun moment, vous verrez notre gouvernement condamner les agissements cruels et inhumains du régime d’Arabie Saoudite.

A bon entendeur.