Le Sacré-Cœur, opération de communication, dernière chance du maire sortant ?

Il y a quelques semaines, le maire sortant lançait cette étonnante expression : « Nous ne sommes pas là pour nous payer des danseuses mais pour lancer de véritables projets. »

Patrick Le Diffon est maire de Ploërmel depuis six ans.

Combien a-t-il lancé et réalisé de projets pour Ploërmel et les Ploërmelais ? Aucun ! En tout cas pas grand-chose ! En ce qui concerne la question du Sacré-Cœur, aucun projet sérieux de réhabilitation n’a vu le jour depuis 6 ans ! Pourtant, M. le Maire avait promis une solution pour mars 2015 !

Or, depuis quelques semaines, des travaux ont commencé ! On apprend dans un article que les travaux de rénovation coûteront 5 millions d’euros et dans un autre article, on apprend que la cagnotte lancée par la fondation du Patrimoine a rassemblé uniquement 1600 €.

Alors, qui va payer les 5 000 000 € ? Combien coûtent et qui paye les travaux actuellement en cours sur les ruines du Sacré-Cœur ?

Patrick Le Diffon veut sauver son siège à quelques semaines des élections municipales en lançant des travaux dont le financement n’est pas assuré. Les Ploërmelais ne doivent pas être dupes quant à ses mensonges et doivent exiger de la transparence, de la clarté dans la mise en œuvre de ce projet. Les élections municipales seront une occasion de mettre un terme à cette manière scandaleuse de faire de la politique.

Handicap : Rendre Ploërmel plus accessible et plus inclusif

Ouest France a fait un article intitulé : Le handicap, le grand absent de l’élection municipale.

Interpellé par ce titre, avec mon équipe, nous avons réfléchi à la question du handicap, les élections municipales et Ploërmel. Voici nos proposition concrètes que vous pouvez retrouver dans notre projet pour Ploërmel et les Ploërmelais sur : www.unispourploermel.fr

1) Nous nommerons un adjoint qui aura en charge le dossier de l’accessibilité et de toutes les questions liées au handicap.

2) Nous inviterons Yann Jondot afin de labelliser notre commune et faire un état des lieux sur l’accessibilité des rues, des services publics et des commerces de Ploërmel.

3) La loi oblige que 6 % des salariés soient réservés à des personnes en situation de handicap ; or, nous avons seulement 3,5 % des entreprises privées qui respectent la loi et pire encore, 3,4 % des entreprises publiques. Nous jouerons le jeu et nous nous engageons à ce que cette loi soit de mieux en mieux appliquée.

4) Nous nous engageons à recruter une orthophoniste une demi-journée par semaine et par école pour travailler avec les équipes éducatives pour l’accompagnement des élèves à besoin particulier.

5) Nous travaillerons sur la possibilité de crée un parc inclusif dans le pays de Ploërmel.

Suite à l’article du Ouest-France : Ploërmel. Des projets pour les années à venir

1) Aucune remise en cause sur la gestion de Ploërmel

Patrick Le Diffon veut faire un audit de la dette de l’hôpital car la dette dépasse 20 millions d’euros. Les Ploërmelais doivent savoir que d’année en année, la dette de Ploërmel augmente et s’approche des 20 millions d’euros.

Patrick Le Diffon ou son équipe n’ont jamais contesté ou répondu à mon tract : Les poches percées de Patrick Le Diffon.

Partenariat Public-Privé, mauvaise gestion, gaspillage … Ploërmel vit au-dessus de ses moyens.

La dette par habitant à Ploërmel se situe entre 1700 et 1800 euros alors que la dette par habitant d’une ville comme Ploërmel est de 800€. C’est le signe que Ploërmel est une ville mal gérée.

Elu maire, je commanderai un audit de la dette de la commune de Ploërmel afin de mettre en place un véritable plan de désendettement.

2) Quel mépris pour la culture !

« Nous ne sommes pas là pour nous payer des danseuses, mais pour lancer de véritables projets. » C’est quoi cette citation du maire sortant? C’est quoi cette histoire de danseuse par rapport au projet de Ploërmel ? Que voulait-il exprimer par ces mots ?

Pour avoir une image assez claire des projets réalisés par Patrick Le Diffon pour la commune de Ploërmel, je souhaiterais que les journalistes en établissent la liste précise.

Communiqué suite à la création du mouvement Territoire de Progrès par Jean-Yves Le Drian

En novembre 2018, Paul Molac était très intéressé par l’initiative « Breizh Lab » de Jean Yves Le Drian afin d’organiser le débat politique en Bretagne.

Au lendemain de l’annonce par Jean Yves Le Drian de la création de son mouvement politique à la gauche de la Macronie (Territoire de Progrès). Je m’interroge et j’aimerais connaître le positionnement de Paul Molac et des membres de la liste Ploërmel, Territoire en transition.

Les Ploërmelaises et les Ploërmelais connaissent les liaisons étroites entre le « macroniste » Jean Yves Le Drian et les socialistes morbihannais et Ploërmelais en particulier avec Paul Molac ou Béatrice Le Marre.

David CABAS

Pourquoi je suis candidat

En 2014, Patrick Le Diffon a beaucoup promis mais finalement il a peu fait.

Pire, il a peu fait mais il a beaucoup dépensé.

En effet, depuis des années, nous constatons une hausse permanente de nos factures, de nos taxes , de nos impôts et l’appauvrissement voire la disparition de nos services publics de proximité.

Dans ce contexte compliqué pour le territoire du pays de Ploërmel, au lieu de rentrer en résistance pour défendre Ploërmel et Ploërmel communauté, Patrick Le Diffon a prêté allégeance à Emmanuel Macron et son parti La République en Marche.

Il est l’homme du renoncement permanent. Loin des priorités des Ploërmelais et sans caractère, il s’est avéré incapable de défendre nos intérêts.

Amoureux de la France et de ses communes

A Ploërmel et au niveau local, je me suis engagé :

– contre le pillage des Ploërmelais et les emprunts toxiques ;

– à défendre les services publiques comme l’hôpital Public, un service public de transport en milieu rural à travers le bouclier rural ;

– à défendre la statue de Jean Paul II et de sa croix.

Le 17 novembre 2018, je me suis reconnu dans cette France qui demandait de vivre dignement de son travail et exigeait moins de taxes, de meilleurs revenus et plus de démocratie.

Je suis aujourd’hui très engagé pour défendre les retraites et je m’oppose à la vente de notre patrimoine comme l’aéroport de Paris.

Grande consultation des Ploërmelais

Entre septembre et octobre, 150 Ploërmelais ont répondu à notre consultation. Il en ressort que la plupart d’entre nous, nous sommes attachés à notre commune, mais nous ne nous sentons ni écoutés ni entendus par la municipalité ; nous souhaitons une modernisation de la démocratie locale.

Tout le monde en convient : Ploërmel est une très belle cité, géographiquement très bien placée mais l’immobilisme de Patrick Le Diffon endort notre ville ; son potentiel n’est absolument pas exploité.

Ce que je propose pour Ploërmel : Du courage, de l’audace et de la ténacité

Lors des prochaines élections municipales, je porterai une liste ouverte, sans étiquette et non partisane : nous agirons ensemble au service des habitants, des associations et des entreprises.

Face aux renoncements permanents de Patrick Le Diffon, cette liste sera l’union des Ploërmelais pour défendre l’intérêt des Ploërmelais contre le racket fiscal de Macron et contre l’abandon des petites villes et du monde rural.

Mes priorités

1) Redonner la parole aux Ploërmelais : les décisions pour tous ont toujours été prises par une minorité. Je m’engage à moderniser la démocratie locale : réunions de quartiers fréquentes, consultations et référendum local seront organisés pour la faire vivre effectivement.

2) Améliorer la sécurité des Ploërmelais : je demanderai aux services compétents une analyse de la délinquance et de la criminalité à Ploërmel afin de mettre en place les actions nécessaires pour garantir la sécurité des Ploërmelais.

3) Désendetter Ploërmel : je demanderai un audit des finances et du fonctionnement de la mairie de Ploërmel afin de proposer un plan d’économie pour un vrai désendettement. Je m’engage à baisser les impôts des Ploërmelais en réduisant les dépenses inutiles.

4) Défendre les services publics : Ploërmel ayant déjà perdu beaucoup de services publics, nous nous battrons pour garder l’existant et pour en en ouvrir de nouveaux.

5) L’éducation, l’enfance et la jeunesse : c’est notre avenir, c’est l’avenir de notre commune, c’est l’avenir de pays. Nous ferons de nombreuses propositions pour l’éducation, l’enfance et la jeunesse.

6) Combattre l’isolement : En septembre dernier, un vrai drame a frappé Ploërmel, les pompiers ont découvert un squelette d’un homme mort depuis 10 mois. Ce drame m’a beaucoup interpellé sur la gestion de la solitude et l’isolement à Ploërmel. Avec les associations et les services de la mairie nous mettrons en place des actions contre la solitude et l’isolement à tout âge.

7) L’environnement, cadre de vie et la reconquête de la qualité de l’eau : très peu d’efforts ont été fournis dans ces domaines si importants pour notre santé et notre bien-être.

8) L’emploi des Ploërmelais : utiliser les savoir-faire et les compétences des élus et des Ploërmelais pour sauvegarder les emplois dans le bassin de Ploërmel, et tout mettre en oeuvre pour faciliter l’installation de nouvelles entreprises à Ploërmel.

Notre projet pour Ploërmel et toutes nos propositions concrètes seront présentés au cours du mois de janvier.

Mon appel

J’invite tous les Ploërmelais à s’impliquer pleinement dans cette campagne essentielle pour l’exercice de la démocratie locale.

Quelles que soient vos opinions, si vous vous reconnaissez dans mon projet, Ploërmelaises et Ploërmelais, je vous invite à rejoindre mon équipe.

Je compte sur vous !

Rejoignez-nous !