Le Blog de David CABAS

Chronique d'un gaulliste

Municipales 2020 : Ma déclaration suite au positionnement politique de Patrick Le Diffon

Au lendemain des élections européennes et suite à de nombreux ralliements de maires LR à Emmanuel Macron, j’ai demandé à Patrick Le Diffon de clarifier sa position vis à vis de son parti Les Républicains et par rapport à LREM et Emmanuel Macron.

Chose faite. Dans les pages du Ouest France du vendredi 28 juin, nous pouvons lire que :

1) Patrick Le Diffon n’est plus en phase avec Les républicains ;

2) Libéral, il tend la main à ses nouveaux alliés naturels LREM.

LREM et Emmanuel Macron sont forts de nos divisions. Aussi, je renouvelle mon appel pour rassembler tous ceux qui s’opposent à leur politique en vue de gagner les municipales de Ploërmel.

Pendant la période estivale, je m’efforcerai de rassembler les Ploërmelais de divers horizons politiques, les associations et les entreprises pour agir ensemble au service de tous.

Après les élections européennes : La nécessaire union face à Emmanuel Macron

Ploërmel, 2 juin 2019

A l’annonce des résultats, c’est d’abord l’incompréhension et la frustration qui m’ont envahi : 1030 Ploërmelais ont attribué leur voix à la liste soutenue par Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron : Le fossoyeur de la France !

Pour les Français, c’est une vie toujours plus chère et un pouvoir d’achat toujours en berne.

Le 17 novembre, nous étions nombreux sur le parking de Super U à exiger la fin du racket des automobilistes et des Français, à exiger de vivre dignement de notre travail.

Emmanuel Macron est largement resté sourd.

Pire depuis Janvier, le prix des carburants augmente, le prix des denrées alimentaires augmente. Aujourd’hui, ce sont les tarifs de l’électricité qui explosent ! Cette hausse de l’électricité, à elle-seule, efface l’annulation de la hausse de la CSG accordée par Emmanuel Macron à quelques retraités. Selon une récente étude, 58 % des Français ont une très faible marge pour leurs achats du quotidien.

De plus, Emmanuel Macron abandonne notre industrie : pour preuve, l’annonce des 1000 emplois supprimés chez Alstom, un fleuron de notre industrie qu’il a bradé aux Américains. Combien d’industries a-t-il abandonnées depuis son arrivée au pouvoir ?

Emmanuel Macron brade aussi nos biens, les biens de l’état financés avec notre argent : privatisation de la Française des Jeux, des Aéroports de Paris et des barrages hydro-électriques!

Pour finir, les experts financiers nous annoncent la pire crise financière dans les mois à venir. Comment faire confiance à Emmanuel Macron et au gouvernement pour défendre l’intérêt des Français contre les intérêts des plus privilégiés et des grandes banques ?

Au vu de ces éléments, je reste persuadé qu’Emmanuel Macron est un danger pour notre avenir, celui des Français et de la France.

Notre pays est en danger, mobilisons-nous!

Comment toucher le cœur des français, plus particulièrement le cœur des Ploërmelais ?

Comment rassurer les français sur l’existence d’une alternatives sérieuse et crédible ?

Comment faire revenir aux urnes tous ceux qui la boudent depuis si longtemps ?

J’en suis convaincu : une alternative est possible ! Il est possible de gagner plus, de payer moins et de vivre mieux !

L’union

Emmanuel Macron se maintient au pouvoir grâce à la division des Français et des forces politiques.

Il est temps de préparer une nouvelle donne politique et de penser différemment afin de rassembler l’opposition.

Pour bâtir un nouvel édifice, il faut des fondations solides, c’est pourquoi je demande à Patrick Le Diffon de clarifier sa position vis à vis d’Emmanuel Macron :

Est-il toujours adhérent au parti Les Républicains ?

Que pense-t-il du choix de François Goulard de soutenir LREM aux élections européennes ?

En somme, ma question est : après la victoire d’Emmanuel Macron à Ploërmel : est-ce que Patrick Le Diffon va tenter une alliance avec Lrem, tenter sa chance sans soutien ou va-t-il réfléchir à une alliance avec la droites gaulliste, souverainiste, patriote et Républicaine ?

Le Rassemblement National est devenu un pilier de l’opposition contre Emmanuel Macron. Mais nous le savons tous, ce n’est pas suffisant ; ils ne gagneront pas seuls. Notre pays mérite mieux qu’une impasse politique dans laquelle nous sommes enfermés depuis si longtemps.

Je lance un appel à tous les Ploërmelais, gaullistes, souverainistes, patriotes et républicains, pour agir ensemble au service des Ploërmelais, des associations et des entreprises.

Élections des chambres d’agricultures

– Pas de prix rémunérateurs;
– Concurrence déloyale
– Graves retards dans les paiements de la PAC ;
– Difficultés pour obtenir des facilités de paiement auprès des banques et des fournisseurs;
– Difficultés pour la reprise et l’installation des jeunes agriculteurs ;
– Fossé grandissant entre les grosses exploitations agricoles et les exploitations familiales ;

L’agriculture traverse une grave crise ; les défis sont nombreux à relever.

La crise agricole c’est d’abord une grave crise humaine qui endeuille nos campagnes. Nous déplorons chaque année plusieurs centaines de suicides chez les agriculteurs. Le productivisme, l’ultra-libéralisme et la mondialisation ont défiguré le modèle traditionnel familial français.

Du 14 au 31 janvier 2019, les agriculteurs sont appelés à choisir leurs représentants à la chambre d’agriculture.

Afin de peser dans les négociations pour la Politique Agricole Commune 2020 2025, il est temps de permettre aux agriculteurs de défendre leurs intérêts, Il est temps de rendre l’agriculture aux agriculteurs et de la libérer de l’industrie agro-alimentaire et des banques.

Nous espérons que cette élection professionnelle marquera le pas des élections européennes en amorçant un profond changement politique et idéologique.

Régulation, marché organisé, protectionnisme intelligent sont les mots pour sauver le modèle agricole français de ses maux.

Pour conclure, nous rappelons que Debout La France propose des mesures concrètes pour soutenir nos agriculteurs avec notamment :

– Le rétablissement des prix minimum garantis

– L’étiquetage obligatoire du pays d’origine du produit.

– La fin des traités de libre-échange

– L’instauration d’une exception agricole à l’O.M.C sur le modèle de l’exception culturelle

– La suppression des droits de succession sur les terres agricoles.

David CABAS
Secrétaire départemental Debout La France – Morbihan

Debout La France défend le « Fabriqué en France » et le patriotisme économique.

Depuis le premier jour, Debout La France Morbihan par son secrétaire départemental David Cabas soutient les salariés de BIC Vannes.

Nous ne pouvons pas en dire autant des élus La République en Marche (LREM), Les Républicains (LR), Parti Socialiste (PS), Ecologistes et Parti Communiste (PC). Derrières les discours de façade, il n’y a aucun acte politique, aucune volonté pour développer l’industrie en France, le « Fabriqué en France ».

Tous ces partis qui sont au pouvoir depuis plus de 40 ans ont capitulé face à la mondialisation sauvage et dérégulée. C’est la raison pour laquelle ils ne font que de la figuration lorsqu’une usine est délocalisée. Plus grave encore, ces partis accélèrent la désindustrialisation et la perte du savoir- faire français en bradant nos fleurons industriels (Arcelor, Alstom, etc.). Cette politique suicidaire est exacerbée par M. Macron.

Les conséquences de la politique desdits partis sont un tsunami économique, social et environnemental.

  1. économique: elle creuse le déficit commercial français, accroît la concurrence déloyale entre les produits fabriqués en France et ceux importés, conduisant au dépôt de bilan d’un nombre croissant de sociétés françaises
  2. social: elle accélère le chômage de masse (env. 10%), la déclassement social de la population, la désertification de nos campagnes où se trouvaient de nombreuses usines, et augmente le nombre de français vivant sous le seuil de pauvreté (env. 14%). De plus, la plupart des produits importés ne respectent pas les normes françaises de sécurité, ce qui engendre un coût sociétal considérable de par le nombre d’accidents provoqués par lesdits produits (ex. creuse le déficit de la sécurité sociale).
  3. environnemental: le transport des produits aux 4 coins de la planète par des supertankers qui polluent autant que des millions d’automobiles accélère le réchauffement climatique, détériore l’écosystème des pays dans lesquels les usines sont délocalisées car le niveau de la réglementation de protection environnementale est soit inexistante soit bien inférieure à celle de la France.

Debout La France fait 25 propositions concrètes pour réorienter la politique industrielle française par un patriotisme économique.

Lesdites propositions permettront de ré-industraliser la France, créer des emplois, protéger l’environnement et re-dynamiser le monde rural.

Parmi les 25 propositions, nous pouvons citer:

Lutter contre la concurrence déloyale

  • inciter les consommateurs à acheter « fabriqué en France » par l’étiquetage obligatoire du pays d’origine de chaque produit
  • créer 600 000 emplois en supprimant la directive européenne des travailleurs détachés
  • contrôler systématiquement les importations de tous les produits et interdire ceux qui ne respectent pas nos normes environnementales, sociales et de sécurité

Soutenir les entreprises qui investissent en France

  • concentrer des baisses de charges durables sur les entreprises exposées à la concurrence internationale
  • 75% de la commande publique pour les produits fabriqués en France
  • Baisser de moitié le taux d’impôt sur les sociétés (IS) pour les bénéfices réinvestis sur le sol français
  • créer un fonds d’aide à la relocalisation

Maintenir les centres de décisions en France

Préparer les réussites industrielles et scientifiques de demain

Créer un écosystème favorable aux entreprises

David CABAS

Secrétaire départemental du Morbihan

En défense des communes

Avec la crise des Gilets Jaunes, chaque jour un membre du gouvernement dénonce des actes et des individus venus attaquer la République.

Et pourtant, La République française a été bâtie sur la commune, c’est le pilier de la République et le creuset de la démocratie. Les apôtres de l’ancien régime féodal et oligarchique entendent détruire les communes. Force est de constater que ce sont eux qui attaquent la République à ses racines, en somme ce sont eux les anti-Républicains.

Oui, l’existence même de la commune est menacée, et il n’y a aucune exagération dans ma déclaration :

– Nombre de maires en exercice désemparés par les choix politiques d’Emmanuel Macron et du gouvernement annoncent lors des vœux de début d’année leur intention de ne pas se représenter en 2020

– De nombreuses communes, face aux difficultés financières croissante, ont fait le choix malheureux de la fusion.

Pourquoi ?

Après avoir baissé de manière brutale et massive les dotations depuis 2014, le gouvernement supprime maintenant la taxe d’habitation, une des dernières sources de financement local des communes. De nombreuses communes se retrouvent asphyxiées.

La commune est le dernier rempart qui protège le citoyen contre la mondialisation et le libéralisme. Ceux qui ont voté des lois de plus en plus démentielles concernant l’organisation du territoire et qui ont pour effet la mort de la commune sont les « déracineurs » de notre histoire, de notre culture et de nos traditions

La crise des Gilets Jaunes révèle que les citoyens français ont soif d’engagement, soif de démocratie. La restauration de la confiance entre la République, le pouvoir politique et les citoyens se fera autour de l’instauration du Référendum Initiative Citoyenne ainsi que par la restauration des pleins droits de la commune.

Fini la casse de l’organisation territoriale de notre pays, nous voulons renouer avec l’amour de nos territoires et nos traditions locales, nos campagnes et nos paysages, nos villages et notre patrimoine.

A chaque scrutin, je défends l’instauration d’un bouclier rural pour lutter contre les inégalités sociales, économiques, culturelles et territoriales dont les citoyens du monde rural sont victimes.

La commune, le maire et son équipe municipale sont la base de ce bouclier rural. Par leur proximité avec les habitants, ce sont eux qui connaissent le mieux leurs difficultés et qui très souvent leur apportent des solutions.

Le maire doit être, et doit rester, maître de son territoire. Il est le premier rempart face aux fléaux de la vie que peuvent connaître ses administrés. Chaque jour des maires ruraux se battent pour que survivent leurs villages. Il est indispensable de renouer avec la défense de nos territoires en favorisant l’installation et le maintien de commerces et de services accessibles par tous et pour tous.

Cohn-Bendit ministre ? L’avoir envisagé est déjà un scandale

Par Patrick Guiol

La question n’est pas de savoir si Cohn Bendit ferait l’affaire au sein du gouvernement en remplacement de Nicolas Hulot, ni de savoir s’il est un bon et authentique écolo, pas davantage un bon politique.

Qu’importe ! Personne ne fera mieux ou moins bien que l’actuel démissionnaire… qui était le top que Macron puisse décrocher.

Ce qui est scandaleux c’est d’avoir envisagé une seule seconde la nomination du gourou de Mai 68 en tant que ministre d’un gouvernement de la France.

Lire la suite

Facile de taper sur le Pape

J’ai été frappé et choqué par la condamnation des propos du Pape par le gouvernement.

N’en déplaise à la Bobocratie : Oui l’Église défend sa conception de l’homme et de la femme. L’Église exprime par la voix du Pape que l’homme et la femme sont faits pour vivre ensemble. Il pense que les couples de même sexe sont contre nature. Oui, l’Église est conservatrice.

Mais qui dans notre République laïque est obligé d’écouter, de croire ou d’adhérer à la parole du Pape ?

Il est tellement facile d’attaquer le Pape !

Par contre, ce que je trouve scandaleux,

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén